« Ce qu’il nous reste » : Comprendre les traumatismes liés au racisme

Jan 20, 2023 | Vernissage

L’Agent Troublant rouvre ses portes en accueillant l’exposition « Ce qu’il nous reste », d’Audrey Couppé de Kermadec. Du 6 au 28 janvier, l’artiste et journaliste parisienne, questionne l’héritage laissé aux minorités, tout en invitant le grand public, à s’instruire sur le racisme inconscient.

En tant que minorités raciales et sexuelles, nous nous sommes forcément construits avec un pan de notre histoire qu’il nous manquait», pose Audrey Couppé de Kermadec, guadeloupéenne et martiniquaise, se définissant comme « queer ».

« Parfois même, il n’y a eu personne pour nous transmettre le langage, les traditions ou encore à nous aider à cultiver un héritage de souvenirs»poursuit l’amatrice d’art, passionnée par les questions sociétales, féministes, culturelles et raciales.

Alors, avec cette exposition, qui réunie au total cinq artistes,« l’objectif est de créer un mémorial de nos cultures, de nos traditions, de nos souvenirs, de laisser une trace de nos corps et de nos pensées».

Libérer des « traumatismes raciaux »

Une diversité d’origines et de pratiques artistiques, mêlant peinture, sculpture, photographie, collage, œuvres audios et performances… permettant de développer une approche riche et complète qui permet de mettre en lumière les traumatismes raciaux.

« Par exemple, moi, j’ai intégré que mon physique était perçu comme anormal. J’ai développé pas mal de complexes autour de mes cheveux, de mon nez. Certains se font harceler, d’autres rejeter…», explique Audrey.

Mais au-delà de permettre aux personnes ayant été victimes de racisme de se libérer de ces traumatismes, l’artiste invite grandement le grand public, à découvrir l’exposition, pour leur donner les clés, témoigner du racisme intégré ou de certains biais inconscients.

Un workshop sera proposé du 6 au 8 janvier afin de réfléchir, ensemble, aux manières dont les traumatismes raciaux intergénérationnels affectent les réalités.

Toutes les personnes se questionnant sur les effets que laissent les discriminations raciales sur les corps et comment, il est possible de les libérer pourront profiter de divers exercices guidés par Médyna Harfouche, professeure certifiée de yoga. Certains s’inspirent de la pratique du yoga, de la méthode T.R.E (tension, stress, libération des traumas) et de pratiques de régulation du système nerveux.

S’inscrire par mail : agenttroublant@gmail.com

Découvrir plus

Crédit

Merci Axel pour les photos et à Juliette pour les relectures !

Exposition : Le même songe sort de toutes les fontaines

Présentation des artistes et de la proposition de projet d'exposition à l'Agent Troublant Nous sommes Neila Czermak Ichti et Cassandra Naigre diplômé.es en 2021 des Beaux-arts de Marseille, Avel Plégat, diplômé d’illustration à l’Ecole Estienne et en 5e année des...